UFC-Que Choisir d'Aix en Provence

ÉQUIPEMENT DES MÉNAGES, LOISIRS, SANTÉ

Régime amaigrissant. Ce qu’il faut faire et ne pas faire

À la suite de notre vidéo expliquant pourquoi les régimes amaigrissants ne marchaient pas, vous avez été nombreux à demander ce qu’il fallait faire pour perdre du poids. Soyons honnêtes : si l’on avait découvert la recette pour faire maigrir durablement, tout le monde l’appliquerait. Néanmoins, il existe quelques données scientifiques solides, qui donnent des indications sur ce qu’il faut faire et ne pas faire.

IL NE FAUT PAS FORCÉMENT CHERCHER À MAIGRIR

Il semble une évidence que plus on est mince, mieux c’est. Or, les canons de la mode ne sont pas ceux de la médecine. En termes de santé, on recommande souvent de viser un indice de masse corporelle (IMC) compris entre 18,5 et 25 (1). Mais c’est un repère statistique qui est valable pour une population et pas forcément pour les individus. De plus, en mai dernier, une étude menée au Danemark a montré que les personnes qui avaient un IMC autour de 27 (donc en surpoids selon les critères actuels !) étaient celles chez qui survenaient le moins de décès. S’engager dans une démarche d’amaigrissement ne doit donc pas se décider à la légère.

En effet, il est bien établi désormais que les régimes présentent des dangers pour la santé : ils se soldent le plus souvent par une reprise de poids, une perte de muscle, une fragilisation des os (surtout après la ménopause), une baisse du métabolisme de base (nos dépenses énergétiques), une hausse de l’appétit et peuvent entraîner des troubles du comportement alimentaire, entre autres.

Lire la suite publiée par Perrine VENNETIER sur Que Choisir.org