UFC-Que Choisir d'Aix-en-Provence

.VAUCLUSE PUBLICATIONS, SANTÉ

ACCES AUX SOINS. STOP aux déserts médicaux dans notre département

                                        ACCES AUX SOINS

        STOP aux déserts médicaux dans notre département

Alors que les Gouvernements successifs refusent obstinément de contraindre les médecins à s’installer là où les besoins sont les plus importants, l’UFC-Que Choisir d’AIX-EN-PROVENCE alerte sur l’accès critique aux soins dans notre territoire.

Une étude réalisée dans ce sens, commune par commune, est disponible gratuitement sur www.quechoisir.org, et permet à chacun de vérifier cet état des lieux pour sa commune.

Il ressort de l’analyse des résultats que si les déserts médicaux sont moins importants pour les généralistes dans notre département, il n’en reste pas moins vrai qu’avoir un médecin traitant devient problématique.

Mais surtout la situation devient préoccupante dans les Bouches du Rhône pour un accès aux spécialistes.

En effet, quand le cabinet d’un médecin est accessible pour les usagers avec un temps de trajet raisonnable, ceux-ci se voient alors souvent confrontés à un délai particulièrement démesuré, à deux ou trois mois voire dramatiquement plus, pour un rendez-vous auquel vient s’ajouter généralement le tarif de la consultation majoré d’un dépassement d’honoraire. Ce dernier point est particulièrement important pour les usagers dont les complémentaires santé ne prennent pas ou peu en charge ce surcoût. Or, cette pratique de dépassement d’honoraire est trop largement répandue parmi les spécialistes.

Désormais, face à l’échec criant des coûteuses mesures d’incitations passées à résorber la fracture sanitaire, les pouvoirs publics doivent de toute urgence réguler l’installation des médecins.

C’est pourquoi l’UFC-Que Choisir d’Aix-en-Provence demande aux parlementaires du département d’intervenir pour mettre en place :

  • L’instauration d’un conventionnement territorial des médecins ne permettant plus aux médecins de s’installer en zones surdotées, à l’exception du secteur 1 (tarif de la sécurité sociale) quand la situation l’exige (remplacement d’un médecin partant à la retraite ou zone très largement sous-dotée en médecins en secteur 1), 
  • La fermeture de l’accès au secteur 2 (à honoraires libres) à l’origine du développement incontrôlé des dépassements d’honoraires. Les nouveaux médecins ne devraient avoir le choix qu’entre un secteur 1 aux honoraires sans dépassements et l’Option de pratique tarifaire maîtrisée (OPTAM), qui encadre les dépassements d’honoraires,
  • La suppression des aides publiques aux médecins ne respectant pas le tarif de la sécurité sociale, hors OPTAM,
  • L’organisation d’un système de désignation effective d’un médecin traitant à chaque usager qui en fait la demande. 

Frédéric LIAUMON

Président UFC Que Choisir Aix-en-Provence

 

                                        Consulter ci-dessous les cartes de la fracture sanitaire